Actualité

  • Rencontre des contributeurs - Avril 2015

    OpenStreetMap Montréal organise chaque mois une rencontre destinée aux contributeurs et aux personnes intéressées par les données géographiques libres dans la région.

    Au rang des actualités de première importance ce mois, notons l'ouverture des candidatures pour l'organisation du grand rassemblement mondial des contributeurs à OpenStreetMap, le State of the Map. La Fondation OpenStreetMap est actuellement à la recherche de la ville hôte pour cet événement. Notre communauté évalue actuellement la possibilité de candidater. Le dossier doit être finalisé pour le 15 avril, donc autant le dire clairement, le temps est compté. Mais pourquoi pas nous ?

    Envie de discuter de cartographie et de données géographiques libres ? Notre prochaine rencontre aura lieu le 7 avril 2015, à partir de 18h30. Nous nous tiendrons autour d'un verre ou d'un repas au Pèlerin-Magellan, situé au 330 rue Ontario Est (métro Berri-UQÀM). L'entrée est libre, alors venez nombreux !

  • Rencontre des contributeurs - Mars 2015

    Chaque mois, OpenStreetMap Montréal propose à toutes les personnes intéressées par la les données géographiques libres de se retrouver autour d'un verre ou d'un repas. Que vous soyez contributeur ou non, rejoignez-nous pour discuter de ce qu'OpenStreetMap fait pour vous et de ce que vous faites pour lui.

    Deux semaines après s'être affiché lors de l'événement sur les microbibliothèques à la Cinémathèque québécoise, nous ferons un récapitulatif de cette soirée et accueillerons les nouveaux participants intéressés par le projet.

    Nous nous retrouverons donc le mardi 3 mars 2015 à partir de 18h30 au Pèlerin-Magellan. Le restaurant se situe au 330 rue Ontario Est, à proximité de la station de métro Berri-UQÀM. L'entrée est libre et gratuite, venez nombreux !

  • Rencontre des contributeurs - Février 2015

    Chaque mois, OpenStreetMap Montréal propose à toutes les personnes intéressées par la cartographie libre de se retrouver autour d'un verre ou d'un repas. Que vous soyez contributeur ou non, rejoignez-nous pour discuter de ce qu'OpenStreetMap fait pour vous et de ce que vous faites pour lui.

    À l'heure où notre premier import des données de la Ville est en voie d'achèvement, le nombre de projets en cours se multiplie et devrait donner lieu à de nouveaux ateliers et événements, dès ce mois.

    En février, notre rencontre aura lieu le lundi 2 à partir de 18h30 au Pèlerin-Magellan. Pas besoin de réserver, on se retrouve tous sur place à la date et heure convenue.

  • Soirée microbibliothèques

    Les microbibliothèques, vous connaissez ? Non ? Pourtant vous en avez déjà fort probablement croisé sans vous en rendre compte. Sous ce terme se cachent ces bibliothèques de quartier que l'on peut trouver à même la rue et dans lesquelles chacun est libre de piquer un livre et d'en déposer un. Le concept a été largement adopté ces dernières années à Montréal, grâce à la participation de citoyens souhaitant prendre part activement à la vie de leur quartier.

    OpenStreetMap Montréal s'est joint aux groupes locaux BookCamp Montréal et Design & Démocratie @ Montréal pour les aider dans la réalisation d'une carte des microbibliothèques autour de Montréal ainsi qu'à ajouter la description de ces points d'intérêts aux étiquettes acceptés dans OpenStreetMap.

    Une soirée de partage d'expérience et d'initiatives autour des microbibliothèques aura lieu le Lundi 16 février 2015 à partir de 19h au Bar-salon de la Cinémathèque québécoise. Nous y seront présents pour aider les contributeurs nouveaux et aguerris à ajouter les microbibliothèques locales dans la base de données d'OpenStreetMap.

    L'entrée est libre et gratuite pour tout le monde, venez nous rejoindre !

  • Rencontre des contributeurs - Janvier 2015

    La courte histoire d'OpenStreetMap Montréal sur les années 2013 et 2014 pourrait se résumer en deux étapes qui à elles seules ont mobilisé une bonne partie des efforts du groupe jusqu'à aujourd'hui : convier la communauté de cartographes amateurs à se rassembler dans le but de travailler ensemble à de grands projets, et installer de solides bases nécessaires à nos besoins immédiats et à court terme sous la bannière d'OpenStreetMap Québec.

    Nous prévoyons une année 2015 bien différente et toujours aussi riche en défis. OpenStreetMap est un socle commun qui a sa place dans presque tous les projets : tout le monde a besoin de données géographiques ! La notoriété d'OpenStreetMap se développe chaque jour un peu plus et nous allons arriver à un stade où il ne sera plus une alternative mais une solution de référence. C'est pourquoi il nous faudra accompagner un nombre toujours plus important de groupes aux intérêts divers à la concrétisation de leurs projets avec OpenStreetMap.
    En parallèle, nous prévoyons d'aider notre communauté à s'élargir en dispensant des ateliers de formation pour les nouveaux contributeurs. Nos outils sont nombreux et ne sont pas toujours simples à prendre en main, il est dans notre rôle d'apporter les bases nécessaires pour bien démarrer !

    Enfin, les imports de données devraient passer en vitesse de croisière ici à Montréal et se multiplier à travers tout le Québec. L'année 2015 sera celle de l'ouverture vers l'extérieur pour OpenStreetMap ou ne sera pas !

    Comme toujours, nos rendez-vous mensuels se destinent à toute personne qui s'intéresse de près ou de loin à la cartographie libre et collaborative. Que vous soyez déjà contributeurs à OpenStreetMap ou non, rejoignez-nous autour d'un verre ou d'un repas pour discuter de tout cela. Pas besoin de réserver, on vous retrouve directement sur place :

    Où : Restaurant le Pèlerin-Magellan, 330 rue Ontario Est, métro Berri-UQÀM
    Quand : Le mardi 6 janvier 2015, à partir de 18h30
    Pourquoi : Pour commencer l'année directement par le meilleur

  • Tout comprendre des imports des données de la Ville

    Voilà plus de deux mois que nous travaillons en coulisses pour préparer les processus d'import des données de la Ville de Montréal, et je pense qu'il est grand temps de faire un point sur notre avancement.

    Concrètement, nous proposons le modèle suivant pour gérer les imports de données de la Ville de manière communautaire. Ce n'est pas un schéma restrictif sur la manière de faire, mais plutôt un socle qui servira de base à nos efforts et qu'il est possible voire souhaitable d'adapter aux spécificités propres à chacun des jeux de données.

    1. Adoption d'un jeu de données
    L'import des données ne peut se faire que s'il y a au moins une personne dans la communauté OSM qui s'y intéresse. Logique. Il y a actuellement une trentaine de jeux de données géographiques qui ont été recensés. Jetez un œil à la liste, il y en a probablement qui correspondent à vos centres d'intérêts.

    2. Documentation du jeu de données
    Il va ici s'agir de voir comment ces données brutes peuvent s'intégrer dans OpenStreetMap. Le point de départ pour cela est de comparer chacune des informations fournies par la ville avec les tags acceptés par OSM pour caractériser ces points d'intérêts. La page Map Features du wiki d'OSM est en général d'une grande aide pour cela.
    Il faut aussi imaginer comment toutes les étapes suivantes vont se dérouler, et anticiper les éventuels problèmes et particularités de ce jeu de données. Seul ou en groupe, le but est de rédiger sur le wiki une documentation claire et permettant de répondre à toutes les questions que sont susceptibles de se poser les contributeurs participant à cet import.

    3. Appels à commentaires
    Une fois la documentation considérée comme étant suffisamment complète, c'est le moment de la présenter à tous. Venez nous présenter votre travail de documentation en envoyant un appel à commentaire sur cette liste de diffusion et éventuellement celle de talk-ca, Il s'agira de recueillir les avis et les idées des autres contributeurs, et de régler tous ensemble les derniers détails ou les points manquants.
    Une fois un consensus atteint entre les différents intervenants, nous poursuivrons à l'étape suivante.

    4. Préparation des données
    Il nous faudra convertir les données fournies par la Ville car bien souvent celles-ci ne sont pas dans un format directement utilisable par nos outils, à commencer par JOSM. Pour cela, nous disposons d'une vaste panoplie d'applications libres, à commencer par les scripts de conversion écrits par Guillaume Pratte, spécialement pour OSM Montréal. Le but, c'est de réduire au maximum le travail que les contributeurs humains auront à réaliser : les données sont converties dans le bon format, les étiquettes sont apposées aux nœuds et aux chemins, conformément à la documentation validée à l'étape 3.
    Le processus est ici bien rôdé, et nous ne devrions pas avoir de mauvaises surprises.

    5. Découpe des jeux de données
    La semi-automatisation de cette étape est ce qui a retenu le grand lancement des processus d'import jusqu'à maintenant, mais c'était un mal nécessaire. Il faut garder à l'esprit que certaines tâches d'importation nécessiteront des centaines d'heures de travail, qu'il est impossible de traiter seul.
    Mais, les données une fois préparées sont accessibles dans un bloc monolythique pour toute l'Île, et il est difficile dans ces conditions de se répartir le travail d'importation. L'idée, c'est alors de découper la surface totale couverte par les données en petites sous-tâches qui, mises côte à côte recouvrent la zone de départ au complet. Et bien sûr, cela nécessite que les données soient prédécoupées avant d'être distribuées aux contributeurs. Aucun outil ne remplissait cette tâche jusqu'à aujourd'hui, il a fallu à la communauté OpenStreetMap Montréal prendre le temps de le fabriquer. C'est grâce au travail de Guillaume Pratte et de Mathieu Leduc-Hamel (de Montréal Python) que nous disposons désormais d'un outil performant qui permet de mener à bien cette tâche. Distribué sous licence libre, nous souhaiterions qu'il soit réutilisé par d'autres communautés locales à travers le monde.

    6. Ajout de la tâche dans le gestionnaire de tâches
    Il s'agit là de créer une nouvelle tâche sur notre Gestionnaire de tâches, et de faire en sorte que tout soit facilement accessible à tous les contributeurs. Nous utiliserons une copie du fantastique outil mis à disposition pour la cartographie de crise par la communauté Humanitarian OpenStreetMap Team (HOT). C'est par cet outil que se fera la distribution des tâches d'import, et donc celui que vous utiliserez le plus ! Si vous n'avez jamais participé aux imports de HOT, une bonne documentation pour commencer à l'utiliser se trouve sur le site learnosm.org.

    7. Import réalisé par la communauté
    Nous avons besoin de vous ! Toutes les tâches de travail seront à votre disposition sur notre Gestionnaire de tâches une fois le premier import lancé ! Sélectionnez votre carré, et vous n'avez plus qu'à suivre la documentation !

    8. Vérification des données importées
    Parce que quatre yeux valent mieux que deux, toute tâche marquée comme terminée doit être validée par un autre contributeur ! Cette étape sert de validation finale du travail effectué, alors il convient de ne pas la négliger. C'est de cette manière que nous serons à même de faire honneur aux données mises à notre disposition par la Ville, et d'enrichir au mieux OpenStreetMap au niveau de Montréal !
    Je ne sais pas vous, mais moi, j'ai hâte de voir le premier projet d'import terminé à 100% !

    Aujourd'hui, où en est-on ? Eh bien les nouvelles sont bonnes puisque tout est prêt pour débuter les premiers imports ! Quelques jeux de données simples à traiter sont d'ores et déjà documentés sur le wiki d'OSM. Dans les prochains jours, nous devrions faire un appel à commentaires (étape 3) en vue de lancer notre premier import, les Postes de police de l'île !

    Des doutes subsistent quant au processus d'import ? N'hésitez plus, et envoyez vos questions sur cette liste de diffusion !
    Sinon, rejoignez-nous sur la liste des jeux données intéressants mis à notre disposition par la Ville et aidez à la rédaction des processus d'import des données de la Ville. C'est en travaillant tous ensemble que nous arriverons au meilleur résultat !
    Et, n'oubliez pas, nous vous donnons rendez-vous pour une rencontre des contributeurs exceptionnelle qui aura lieu mercredi prochain, le 3 décembre à partir de 18h30 au Pèlerin-Magellan.

    À très bientôt !

    1 Décembre 2014
  • Rencontre des contributeurs - Décembre 2014

    Décembre est à notre porte, les contributeurs montréalais à OpenStreetMap sont prêts à vous accueillir au cours de notre traditionnelle rencontre mensuelle. Attention, ce mois-ci l'événement aura lieu un mercredi, puisque c'est le 3 décembre que nous nous retrouverons pour discuter d'OpenStreetMap autour d'un verre ou d'un repas.

    Au programme, de cette édition, les imports de données de la Ville qui n'en finissent plus de nous relever des challenges techniques. La dernière pierre manquante au processus - la découpe des données - devrait être prête sous peu, ce qui rend probable le début des grandes opérations pour 2014 !

    Si vous avez des quesions, que vous voulez en savoir plus ou que vous êtes simplement curieux, vous êtes les bienvenus pour vous joindre à nous :

    - Où : au restaurant le Pèlerin-Magellan, 330 rue Ontario Est, métro Berri-UQÀM
    - Quand : le 3 octobre 2014 à partir de 18h30
    - Pourquoi : parce qu'on y passe toujours un bon moment et que la communauté montréalaise n'attend plus que vous !

  • Résumé d'événement: Meeting Transformap du 5 Novembre 2014

    Nous avons participé, le 5 Novembre, à une rencontre avec Silke Helfrich (@Commonify) au sujet de l'effort Transformap (@transformap), que vous connaissez peut-être comme 14mmm ou transformmmap. La discussion s'est centrée sur la description du projet et sa relation possible avec OpenStreetMap. L'idée de base derrière Transformap (http://blog.14mmm.org/), idée qui est toujours en dévelopement, est de déveloper une taxonomie du bien commun qui permettrait à différents organismes de joindre leurs efforts pour partager de l'information, surtout au plan géographique. Leur proposition actuelle repose surtout sur deux axes nouveaux (au moins de la perspective d'OSM), ce qu'ils désignent en anglais avec les terme "needs based mapping" et "political orientation". Un troisième axe a aussi été présenté, "mode of interaction". Les deux membres qui étaient présents ne s'entendent toujours pas sur le niveau auquel les types d'information peuvent (ou devraient) être intégrées dans openstreetmap, mais malgré tout, voici une description rapide de leur projet.

    Le but de 14mmm/transform(mm)ap est de créer un outil pour mettre en commun l'information géographique du monde des "commons" (souvent désigné comme les "communs" en français). Cet espace socio-politique est peuplé d'acteurs de l'économie dite alternative, des groupes disparates, parfois anarchistes, socialistes, politiques ou apolitiques, ou autres, dont la caractéristique commune est de déveloper, participer et faire fructifier l'économie sociale, parallèle, ou alternative. En gros, le fil qui unis c'est différent groupes est le désir de permettre aux gens de participer pleinement dans l'activité économique qui les entoure sans être nécessairement soumis aux règles "normales" de l'économie capitaliste "mainstream". Êtes-vous mélangé? Je le suis aussi un peu! Comme exemple, certaines activités ou organismes qu'on retrouve dans l'espace des communs, et qui seraient familiés à des gens qui ne font pas partie de cet espace social, inclus:

    • jardins communautaires
    • coop de travail
    • coop d'habitation
    • espaces de coworking
    • hackerspace
    • etc.

    Cette liste est loin d'être exhaustive et l'espace des communs semble très vaste. En fait, on pourrait peut-être dire que tout le monde touche à l'espace des communs, souvent sans s'en rendre compte. Toutefois, je m'éloigne du sujet.

    Le projet cherche donc à cataloguer tous les lieux et outils géographiques qui font partie de cet espace des communs. Les quatre axes mentionnés plus haut sont proposés comme trois axes principaux de cataloguage et correspondraient à des tags pour nous.

    L'axe "mode of interaction" tente de réunir sous une famille de tag la forme sous laquelle une activité économique (au sens large) peut se produire. Des exemples qui nous ont été présentés:

    • mode_of_interaction:buy_and_sell=yes/no
    • mode_of_interaction:bartering=yes/no
    • mode_of_interaction:cash_economy=yes/no
    • mode_of_interaction:co_producing=yes/no
    • mode_of_interaction:gifting=yes/no
    • ...

    L'axe "needs based mapping" tente de répondre à la question "à quel besoin est-ce que cet endroit répond?" La proposition de tag ressemble à

    • fullfills_need:clothing=yes/no
    • fullfills_need:shelter=yes/no
    • ...

    Nous sommes généralement habitués, dans la communauté openstreetmap, à gérer cet aspect d'un lieu par sa définition. Par exemple, un magasin qui vend des vêtements, implicitement, répond au besoin d'une personne de trouver des vêtements. Un hôtel, par définition, permet à une personne de trouver un abri. Dans le monde des communs, il semble plus difficile d'assigner un nom à un type de chose et que ce nom corresponde à quelque chose qui répond toujours au(x) même(s) besoin(s). Il s'agit probablement ici de l'axe qui est le plus inusité pour un contributeur d'openstreetmap.

    Finalement, le troisième axe de catégorisation est "Political orientation". L'adjectif "politique" correspond généralement à de l'information que nous ne voulons pas inclure dans openstreetmap, mais je crois qu'il s'agit ici d'un usage différent. Les groupes qui constituent "the commons" utilisent le mot "politique" différemment de l'usage qu'on en fait dans notre communauté. En exemple, le schéma de tags proposé dans cet axe contient:

    • political_identity:solidarity_economy=yes/no
    • political_identity:transition_initiative=yes/no
    • political_identity:permaculture=yes/no
    • political_identity:ecovillage=yes/no

    Dans ce cas-ci, l'identité politique, dans notre language, correspondrait plutôt à l'appartenance à un groupe. Les groupes qui font partie des communs ne sont, par contre, pas aussi facile à identifier que, par exemple, le regroupement des commerces qui font partie de la chambre de commerce de Verdun. Dans ce cas, il suffit d'aller voir la liste des membres sur leur site, vérifier qu'un commerce s'y trouve et on pourrait ajouter l'information. Cette affiliation est connectée à un lieu. Dans le cas des communs, l'affiliation à un groupe donné n'est souvent pas entérinée par un conseil, elle ne s'accompagne pas d'un paiement pour faire partie de l'organisation. Souvent, les personnes qui font partie de l'organisation décident de se réclamer d'un courant en particulier. Est-ce que cette information devrait être dans openstreetmap? Bonne question.

    Bref, le travail de transform(mm)ap/14mmm n'est pas terminé et évolue rapidement. Toutefois, il est indéniablement intéressant et, si le sujet vous intéresse, je vous recommande fortement de vous impliquer avec ce groupe. Les représentants que nous avons rencontrés cette semaine étaient certainement dynamiques.

    8 Novembre 2014
  • Résumé de rencontre d'openstreetmap Québec

    Le 7 Novembre, 3 membres se sont rencontrés pour discuter des prochaines étapes dans le dévelopement d'openstreetmap Québec. Le site web (osmqc.ca) devrait se voir modifié dans un futur relativement rapproché. Vous pouvez vous attendre à y voir de l'information pour les nouveaux contributeurs et utilisateurs d'OpenStreetMap ainsi que de l'information pour des OBNL, des municipalités ou tout autre organisme qui voudrait en savoir plus sur openstreetmap, son fonctionnement en général et ses points forts. Nous avons aussi commencé à contacter d'autres communauté OSM locales au Canada pour essayer de tisser des liens. Nous avons hâte de déveloper de nouvelles activités et de participer sous de nouvelles formes au dévelopment d'OpenStreetMap!

    8 Novembre 2014

Pages